La peur a-t-elle tué nos libertés ?

Annabelle Pena

Date de parution : 16/03/2022

Nombre de pages : 448

ISBN : 9782382840740

Prix :

20.00 €

Présentation :

Avec l’enracinement de l’état d’urgence, la République a endossé les caractéristiques d’un régime sécuritaire entravant les droits légitimes de chacun dans une proportion que la France n’avait jamais connue, ni en temps de paix ni même en temps de crise. Loin du gouvernement modéré de Montesquieu, l’État a jeté un pont entre la culture de la peur et l’exercice du pouvoir. Notre démocratie est incontestablement en danger si elle laisse la peur dominer l’espace public : un tel sentiment pervertit les perceptions humaines, annihile tout discernement éclairé et asservit les esprits. Parallèlement, la mondialisation a rebattu les cartes du Vieux Monde ; elle oblige à penser à travers des phénomènes de masse. La société se délite sous le joug des revendications de l’individu qui aspire à être le seul maître de son destin. La fragilité du pacte social témoigne de son inadaptation à la réalité. Il faut donc le renégocier. Et réfléchir de toute urgence à ce qui pousse le citoyen à maintenir son destin uni à celui du corps social. Plutôt que de coller des rustines sur un système qui se meurt, n’est-il pas temps de remettre la Constitution – seule garante d’un idéal politique – au cœur de notre démocratie ?

EAN : 9782382840740

FEUILLETER

La peur a-t-elle tué nos libertés ?

Annabelle Pena

Date de parution :    16/03/2022

Collection :    Documents

Nombre de pages :    448


Présentation :

Avec l’enracinement de l’état d’urgence, la République a endossé les caractéristiques d’un régime sécuritaire entravant les droits légitimes de chacun dans une proportion que la France n’avait jamais connue, ni en temps de paix ni même en temps de crise. Loin du gouvernement modéré de Montesquieu, l’État a jeté un pont entre la culture de la peur et l’exercice du pouvoir. Notre démocratie est incontestablement en danger si elle laisse la peur dominer l’espace public : un tel sentiment pervertit les perceptions humaines, annihile tout discernement éclairé et asservit les esprits. Parallèlement, la mondialisation a rebattu les cartes du Vieux Monde ; elle oblige à penser à travers des phénomènes de masse. La société se délite sous le joug des revendications de l’individu qui aspire à être le seul maître de son destin. La fragilité du pacte social témoigne de son inadaptation à la réalité. Il faut donc le renégocier. Et réfléchir de toute urgence à ce qui pousse le citoyen à maintenir son destin uni à celui du corps social. Plutôt que de coller des rustines sur un système qui se meurt, n’est-il pas temps de remettre la Constitution – seule garante d’un idéal politique – au cœur de notre démocratie ?

Prix :

20.00 €


à découvrir dans la même collection

à découvrir dans la même collection

Sous les anges danseurs

Jean-Baptiste Repain

18.00 €

VOIR LE LIVRE

Atlas des conflits de haute intensité

Collectif

20.00 €

VOIR LE LIVRE

Rockambolesque

Sacha Reins

21.00 €

VOIR LE LIVRE

Anne Sylvestre, une vie en vrai

Véronique Mortaigne

20.00 €

VOIR LE LIVRE